Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mai 2015 4 14 /05 /mai /2015 16:36
citation de Victor Hugo

citation de Victor Hugo

L’éducation est un bagage mais contient-il le nécessaire pour correspondre aux besoins des situations et apprentissages qui jalonneront l’existence de l’homme qui le reçoit ?

Les trois piliers de l’éducation (parentale, scolaire, sociétale) ont pour objectifs communs de donner des bases de références à l’individu afin qu’il réponde à ce qu’il est attendu de lui.

L’éducation parentale sera en fonction de celle de ses parents et du contexte dans lequel l’enfant prendra ses références. Elle peut être restreinte ou élitiste selon les souhaits de ses tuteurs pour l’avenir espéré au nom de l’enfant.

L’éducation sociétale se fait, en grande partie, par le biais de l’enseignement qui doit mettre en pratique des directives qui visent principalement à préparer les prochaines générations à assurer le maintien du « bien commun »et les besoins de son économie.

Il est, par conséquent, impossible d’évoquer la moindre chance de liberté de l’individu au stade de l’enfance et de l’adolescence. De plus ; cela le prédisposera, déjà, à accepter d’être dessaisie du droit de choix personnel.

La perception du contexte économique, dans lequel l’individu évolue, influe grandement dans son éducation « psychologique ». C’est pourquoi les jeunes adultes sont également, et totalement, tributaires du « marché du travail » activé selon les besoins de la guerre économique internationale dont ils sont aujourd’hui majoritairement victimes et cela, d’autant plus, si ils n’ont pas été favorisés par le sors. Ils ne sont donc pas plus en mesure d’aborder l’émergence de leur liberté.

N.B. : La nécessité de rester (ou retourner) vivre dans sa famille pour survivre, se former ou n’avoir que des emplois de « stagiaires » n’a rien de libérateur ni même d’émancipateur.

Autrefois ; une grande part de l’éducation individuelle se forgeait à travers toutes les occasions d’aller à la rencontre des autres. Aujourd’hui ; notre société désapprend la communication spontanée car elle devient de plus en plus communautaire ou sectaire et le profit prime sur tout.

Combien de nos communes permettent encore d’accéder à des cours de musique, d’art plastique ou de sport selon les barèmes de revenus des familles ? (tout le monde ne bénéficie pas des efforts particuliers mis en place en zones d’éducation prioritaire) C’étaient pourtant des activités privilégiées pour se découvrir soi-même et prendre confiance en ses capacités. Comment parler d’émergence de liberté s’il n’y a plus vraiment de possibilité de se réaliser pleinement et ainsi parvenir à accéder à la liberté individuelle ? Où sont les lieux populaires, les espaces partagés, vecteurs des valeurs qui participent à la part d’humanité dans l’éducation pour une société humaine ? A quoi servirait la liberté des hommes si ce n’est pas pour pouvoir aller les uns vers les autres sans barrière ?

La Liberté totale n’existe pas sauf pour les désincarnés. Il faut aux hommes répondre aux attentes familiales et sociales, être à la merci des exigences professionnelles et matérielles… L’homme n’a peut-être jamais été moins libre qu’il ne l’est aujourd’hui car la solidarité n’existe plus guère et la dépendance matérielle s’accroit en réduisant nos champs d’action.

La liberté n’est-elle pas forcément d’avoir à faire des choix. On ne peut pas tout avoir à la fois car tout se « paie » d’une façon ou d’une autre. Ne sommes-nous pas conditionnés pour accepter volontairement, dans notre quotidien, les maîtres et les chaîne qui réduisent d’autant notre liberté ?

Pour ce qui est d’une éventuelle émergence de liberté il faudrait déjà que nous maîtrisions nos temps de libre pour « s’auto former » dans des domaines de notre choix, selon notre propre nature et notre évolution intérieur. La liberté évolue en même temps que soi et selon les opportunités qui s’offre entre les lignes toutes tracées qui sont brisées par des évènements de l’existence qui peuvent, parfois, ouvrir de nouvelles portes vers une liberté plus réelle.

Published by Vigilance
commenter cet article
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 17:50

  La "crise" n'est pas la réalité pour tout le monde... C'est surtout un point de pression pour maîtriser l'opinion publique !

donquicholtte-contre-les-moulins.jpg

 

  Historique des Banques Françaises Nationalisées link

 

info France Culture 03 juin 2014  link

 

       Faites-vous le lien entre votre "blé" et les anciens moulins de Paris (Pantin 94) et BNP Paribas dont les travaux pharaoniques investis en pleine période de " crise économique" ? Comme quoi le Grand Paris est déjà structuré !

 

Petit historique : voici ce lien sur l'interventionnisme d'Etat en nationnalisant (N.B. : La BNCI = ancien nom de BNP)

 

Puis les bénéfices astronomiques des banques au bilan de 2013 : un lien link

 

Et puis un autre lien

Des photos magnifiques et très parlantes...

Published by Vigilance
commenter cet article
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 16:05

 

Pour un dossier plus ettayé  : Voici un lien simple à comprendre car je ne ne suis qu'une observatrice isolée des grandes réalités qui nous sont cachés. Nous ne sommes "informé(e)s que de façons illusoires.

 

 

  VOICI DONC MON ARCTICLE DU JOUR :

 

Chanson pour la Paix interprété par les Choeurs de l'Académie de Moscou

 

 

 

Alors que je viens de lire un article évoquant "le retour des bruits de bottes" et que le hasard de mes lectures me fit découvrir ce livre : La révolution inconnue" (Russie 1917 - 1921) de VOLINE / Edition Belfond :

 

Nous venons d'être les témoins "de loin" de la guerre civile en Ukraine mais impuissants et ignorants des réalités intérieures durant celle-ci et de ce qui s'y prépare...

 

Dans les 48 heures qui suivent ; Poutine et les mécanismes implacables de la répression viennent d'être cautionnés par la Douma... Fruit de la Révolution meurtrière de 1904 - 1905

 

 

Sachons, ou rappelons-nous, qu'en fin 1905 la bourgeoisie française se décida à aider à la reprise en main par le régime tzariste, en accordant les finances nécessaires pour soutenir Lenine et ses sbires à mater cette vrais révolution remportée par le peuble, et ce, aux prix de millions de vies... Les combattants mais aussi beaucoup de ceux du peuple qu'elle laissait crever de faim.

 

 

Cette bourgeoisie française autorisa donc la haute finance à accorder l'emprunt nécessaire (en 1905) à la bourgeoisie russe qu'est le tzarisme et l'on peut se demander si la tentative de reprendre kiev n'est pas une répétition de l'Histoire...

 

  La mondialisation poursuit sa construction... !

 

 


 

 

 

Published by Vigilance
commenter cet article
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 18:35

Le Diable.jpjA(Article paru sur le magasine : CA m'interrse)

Published by Vigilance
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 16:18

religion-et-enfants.jpg

Published by Vigilance
commenter cet article
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 12:50

le chat-lion

 

La quantité de travail d'études diverses, d'analyses philosophiques et intellectuelles, est  incommensurable, toujours alimentée et renouvelée mais je me pose la question quant à savoir ce qui est concrètement appliqué, humainement parlant, des fruits de tout cela et de l'usage qui en est fait.

Mes questionnements sont motivés par mon incompréhension face à ce que la société reflète de stagnation, voir même de régression des conditions humaines ainsi que par le constat sur les organisations sociétales qui fonctionnent toujours à travers des systèmes favorisant majoritairement ce que la vie en société à de pire et jamais en éradiquant les causes initiales du malheur de ses victimes fautes d'être les plus faibles et non initiées des lois de la jingle.

Je suis actuellement sur la lecture du livre : L'Homme Planète" de Théodor Roszak (Edition Stock/Monde ouvert) et mes constatations personnelles (ainsi que les expériences  de mon propre vécu) font que je suis en accord avec ce qu'il y décrit sur les conditions de l'individu face à la société.

Son analyse rejoint la pensée de Georges Palante sur la question de "La sensibilité individualiste" dont sa vie en est un exemple évocateur et criant.

 


Plus je prends de l'âge, plus je me défie de mes contemporains. Je déplore que l'évolution des hommes soient une source d'exploitation pour certains ou matière à intellectualisation et récupération  de d'autres.


Je pense que ce sont là les principaux fléaux qui limitent l'évolution et l'émancipation des peuples (quant ils ne les piétinent pas)  en prétextant les prétendus biens faits de la vie en société car la liberté n'est jamais la raison initiale ni la finalité pour l'évolution des hommes.


Depuis quelques mois j'ai commencé à penser créer un projet qui me permettrait de ne pas seulement cogiter mais agir pour permettre une démocratisation de tout ce qui favorise de développement personnel afin que pour se trouver les individus seraient donc plus amènes à acquérir leurs propres épanouissements individuels et ainsi mieux résister à une société ne proposant que la consommation pour figurer des bonheurs factices.

 

Le seul but qui légitime des règles de fonctionnement de vie en société est la réalisation pleine et entière des êtres qui la constitue dans ce quelle a d'humanité en quête d'évolution émancipatrice.

 

Les gouvernements ainsi que tous les acteurs qui interviennent, ou ont une influence dans l'enseignement des populations, se doivent d'être les garants du droit à vivre dignement et de façon éclairée en donnant les meilleurs outils de développement personnel faute de quoi il perdent leurs légitimité d'être.

 

Le monde, dit moderne, devrait offrir à tous les peuples les armes qui lui permettraient de se voir grandir et ne plus connaitre aucune domination dogmatique qui prétendrait encore justifier l'innégalité humaine.

Published by Vigie-Lance
commenter cet article
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 12:17

Ulysse et le chant des sirenes G


Je veux cheminer dans ma propre Vérité intérieure  en ouvrant ma raison à tout ce qui me permet de comprendre le monde et étudier chacune de ces infinies facettes pour vivre ma vie en n’y étant pas seulement acteur mais aussi mon propre imprésario, pour ne plus avoir besoin d’aucun intercesseur.


Les conflits s’entretiennent grâce aux « fid èles » qui ont des intérêts qui ne sont pas souvent impartiaux mais, moi, je ne veux croire  en d’autres paroles que celles que me dictent mon cœur et qui sont en adéquation avec le bon sens et la capacité d’observation dont l’expérience est une bonne alliée.


Ne me parlez pas de racisme car ce mot est de plus en plus une arme de manipulation castratrice de la libre parole vrais car la mienne  n’a pas de meilleur terre d’expression que celle en mon cœur avec mes yeux pour fenêtres.


Que les chercheurs de vérité se posent réellement la question de savoir à qui profite la misère, les clivages (politiques et religieux) ainsi que de savoir où vont concrètement les fruits de la production du labeur humain ?


Quant demandera-t-on sérieusement des comptes aux chefs d'Etats et toutes leurs hiérarchies collaboratrices prospérant sur le dos des peuples  meurtris.


Au lieu de cautionner, par le silence, l’exploitation des peuples obligés à migrer pour chercher de l’équité. Refusons les ignobles règnes des gargantuas de tous poils !


Pourquoi la richesse de l’enseignement du déjà vécu n’améliore-t-elle pas la nature des individus dans leur humanité et  sa capacité d’intelligence qui devrait servir à pouvoir le mener à l’autonomie et l’union de tous pour le bien de c hacun ?


Puisque l'époque confine à la solitude (grande cause nationale 2011) pourquoi ne pas  utiliser cet isolement pour que chacun de nous se défasse de l’emprise de l’opinion des masses qui sont fabriquées de toutes pièces ?


Je résiste au chant des sirènes qui endort les peu ples dans une servitude semi volontaire car

Je ne veux pas que ma vie soit gouvernée sous la menace latente d’être victimes de guerres larvées ou déclarées de divisions idéologiques… et je préfère couper la parole aux flots des verbiages obscurantistes et la goinfrerie des affairistes ?


  L'énergie de ma résistance personnelle je vais la chercher dans des sources d’information  les plus neutres possible (si il y peut en avoir...) et en veillant, autant que faire ce peut, à ce qu’elles soient diverses et constructives.

 

Juger est de l'ordre du "réactif" et je tâche de m'en préserver en nourissant ma propre compréhension, en sachant qu'on ne sait jamais totalement ni définitivement.


 (ex : http://www.lepac.org/?page_id=59). 

 

Published by Vigie-Lance
commenter cet article
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 11:53

ne-rien-faire--jpg

 

 

Mon entendement se refuse à comprendre ces coupables indulgences dont bénéficient les crimes commis par des religieux et pourquoi cela se perpétue.


1. Pourquoi l'innocence de nos enfants est-elle encore (au 21ème siècle ! ) donnée en pâture aux catéchismes, et toutes sortes d'endoctrinements, par les parents et autres tuteurs dont les missions premières devraient être la protection et le développement  (sans vigilance protectrice extérieur) ?


2. Pourquoi les politiques bafouent-ils les fondements de la loi 1905 avec de macabres stratagèmes tels que "la laïcité ouverte" et ne voit-on pas clairement les intérêts qu'ils y trouvent ?


3. A quant un procès comme celui de Nuremberg pour y juger tous les religieux et leurs complices dans les atrocités subies par les victimes des guerres et colonisations de religions ainsi que des innombrables enfants qui sont victimes de pédophilie et les adultes de lavage de cerveau?


4. Qu'attend la Cours Européenne des droits de l'homme pour juger et condamner ces pervers qui sont couverts par leurs hiérarchies religieuses ainsi que par le silence coupable de presque toute  la société civile ?


5. Pourquoi ne pas voir dans les actes pédophiles perpétués par les membres du clergé que ce sont des viols aggravés (lisez le texte de loi les circonstances qui qualifient le viol aggravé…)  et qu’ils se perpétuent en étant qualifiables de crime organisé et cela  en toute impunité ?


6. Cette impunité n’est-elle pas forcément le fruit  d’accointances avec la fange d’une grande partie du monde politique et de la lâche passivité des populations qui savent et ne disent rien ?


7. Comment la société civile et ses instances de justice, garantes des valeurs de la Laïcité et de la protection de ses citoyens, peuvent-elles prôner la morale alors même qu’elles consentent à ce que les religions n’appliquent la séparation de l’Etat et de l’Eglise (loi 1905 initiale) que lorsque cela protège leurs crimes et leurs faramineux bénéfices financiers ?


8. Quant descendrons-nous le religieux d’un piédestal où il n’a pas à être (d’ailleurs impropre à l’humilité élémentaire) comme le font les peuples de leurs dictateurs ?


9. Pourquoi les politiques ne sont-ils pas sanctionnés à travers les choix électoraux lorsque les candidats politiques ont des accointances manifestes (et revendiquées) avec les prélats et responsables religieux ?


10. Combien de temps encore subsistera cette indulgence coupable dont les religieux bénéficient depuis des siècles et saura-t-on jamais contre quoi les dirigeants politiques consentent-ils cette impunité ?

Published by Vigie-Lance
commenter cet article
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 15:42

 

lion-et-croix.jpg

 

 

 

Pourquoi tant de religions pour que, finalement, l'homme reste le premier prédateur de l'homme ? Alors, les "frères" chrétiens ou pas... Personne n’a l'exclusivité des techniques de l’invasion et des dogmes.

 

Ceux qui sont sincères et désintéressés savent bien que tout ce qui tient de l’intime individuel devient indécent lorsqu’il s’expose et prend des poses.

 

Nous sommes tous des « occupants » à partir du moment où nous devons tous vivre sur la même planète, alors que cesse les clivages de toutes sortes et les religions qui divisent.

 

Oui,  le monde entier est le terrain des ambitions de pouvoir et personne ne peut prétendre être dupe des tactiques d’invasion musulman … pas plus que de celles du christianisme.

 

Personne n’a le monopole de la fraternité humaine, ni de ses déviances.

 

Tous ceux qui sont sincères dans leurs intimes convictions (religieuses ou laïcs) souffrent certainement d’une société assombrie par des guerres invasives qui ne correspondent pas à leurs valeurs morales et/ou intellectuelles. C’est pourquoi le respect de la Loi de 1905 (non pervertie) est la seule solution qui puisse être respectueuse de chacun.

 

Le christianisme et l’islam tiennent, à elles deux, le devant de la scène alors qu’il y bien d’autres religions qui ne font pas particulièrement parler d’elles… Pourquoi ?

 

Paix, Joie et Amour deviendraient possible, pour les uns et les autres, si la religion restait dans la dimension intime.

 

Dans une société qui se dit Républiquaine et représantant la  laïcité (Loi 1005 initiale) cours à sa perte si elle ne se protège pas définitivement de toutes les formes invasives des horreurs qui se vivent aux seins même de la famille.

 

En attendant... les crimes religieux continuent de porter ses drames atroces. Je viens de lire un article évoquant la parution du livre de Laurent De Villiers : "Tais-toi et pardonne" (Edition :  Flammarion) et cela fait froid dans le dos !

 


Published by Vigie-Lance
commenter cet article
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 14:55

Capitalisme -religion d'etat

 

Suite au discours de N. Sarkozi du jeudi 27 octobre 2011


Aide financière de la Chine et de la Russie … NON !


Selon des estimations d'économistes, les Chinois détiennent déjà plus de 500 milliards de dollars de dette des Etats européens....

 

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/10/28/04016-20111028ARTFIGOO334-la-chine-pourrait-aider-massivement-l-europe.php


Les populations ne seraient-elles plus que des pions aux mains des puissances financières mondiales ? Sauront-elles jamais de quoi sont constituées ces dettes abyssales ?


Morale de l'Histoire : En ne respectant pas Les Droits de l'Homme pour mieux s'enrichir grâce à l'exploitation de son peuple... on domine économiquement le monde. Voilà l'ignominie !


Ne devrions-nous pas, urgemment, passer de l'angoisse individuelle à la résistance commune avant qu'il ne soit trop tard ?

Alors que la plupart d'entre nous se replient dans leurs tanières, se battant pour ne pas sombrer dans la pauvreté, les grands privilégiés du monde des affaires organisent notre monde tel un grand jeu de stratégie pour tenir les populations au service du rendement capitaliste.

Pour conserver son emploi, payer son habitat et consommer toujours plus nous serrons les dents chaque jour d'avantage mais le prix de tout cela ne finit-il pas par bousculer nos consciences par rapport à ce que nous sommes en train de transmettre aux générations de nos enfants ?

Vivre c'est construire et envisager de trouver sa part de bonheur pour chacun... Les enfants d'aujourd'hui pourront-ils encore espérer cela lorsqu'il faudra bien qu'ils assument le prix à payer de nos choix de vie présente ?

Il y a des questions qui deviennent vitales :

N'avons-nous pas déjà trop de maîtres ? Nos destins individuels nous appartiennent-ils encore ? Quelle contrepartie a-t-on réellement aujourd'hui de nos impôts et taxes ?

Et puis, n'est-ce pas là un moyen de faire intégrer à tous les salariés (et ceux qui voudraient avoir un emploi) les conditions de travail comme celles pratiquées en chine (cela existe déjà dans des entreprise françaises) auxquelles on ne pourra échapper (l'argent fait loi...) si nous nous vendons ?

Accepterons-nous que la soit disant résolution de crise (uniquement profitable aux capitalistes) ait le goût du sang et de la sueur des victimes des systèmes d'exploitation de masse que personne n'ignore ?


Certaines dictatures changent de mains mais tous les peuples restent sous le totalitarisme financiers du monde des affairistes !


A trop vouloir s’embourgeoiser nous fournissons aux capitalistes le moyen de toujours nous exploiter et ce n’est pas digne d’un peuple qui s’est battu pour ses libertés… car tout se paye.


Reprenons-nous et luttons pour échapper à ces plans machiavéliques !

Published by Vigie-Lance
commenter cet article

Présentation

  • : Vigilance
  • Vigilance
  • : Partage d'observations et témoigner de ce je constate par moi même et qui me sembles intéressants et éclairant et dont nous pouvons échanger nos points de vus.
  • Contact

Recherche

Liens